Sommaire

Depuis les années 70, les silicones sont présents dans presque tous nos shampoings et après-shampoings. Ils semblent être l’ingrédient aux propriétés miracles, acteur indispensable des produits de soins capillaires.

Pourtant, depuis ces dernières années, les silicones sont largement controversés. Dérivés du pétrole, nuisibles pour la fibre capillaire et le cuir chevelu, ou au contraire, réflecteur de lumière et gaine protectrice ?

Le point dans notre article.

Qu'est-ce que la fibre capillaire ?

Contrairement à ce que l’on a l’habitude d’entendre, la tige capillaire, c’est-à-dire la partie visible du cheveu n’est pas un élément vivant.

C’est la raison pour laquelle couper ses cheveux ne suscite pas de douleur : la tige pilaire est constituée de cellules de kératine qui se forment au niveau du cuir chevelu, puis qui sont repoussées en permanence par d’autres cellules plus jeunes qui se forment.

C’est comme cela que le cheveu pousse : la fibre capillaire ne peut donc ni respirer, ni étouffer. Par contre, le cuir chevelu, lui, est constitué de cellules bien vivantes, qui se régénèrent en permanence.

Action du silicone sur les cheveux

Quand vous utilisez un shampoing qui contient du silicone, vos cheveux sont plus doux. Ils sont même plus faciles à démêler et gagnent aussi en éclat. Le silicone serait-il bénéfique pour nos cheveux ?

Le silicone est en fait une pellicule très fine qui, à la manière d’une huile, se fixe sur le cheveu et le gaine d’une couche protectrice :

  • Les silicones utilisés pour les produits capillaires sont des ingrédients modulables, qui s’adaptent aux différents produits de soin et aux besoins du cheveu.
  • Ils se présentent sous forme de chaînes, de filets ou d’anneaux. Ils peuvent aussi être hydrosolubles, c’est-à-dire miscibles dans l’eau.
  • Ils procurent souplesse et brillance à la chevelure.

Certains types de cheveux, comme les cheveux épais et frisés, ou difficiles à démêler, verront dans les shampoings au silicone un précieux allié, de même pour les cheveux secs et fourchus.

Le cheveu est alors gainé et protégé des agressions de l’environnement. Il pourra conserver son niveau d’hydratation, ce qui lui permettra de se restructurer.

Silicone dans les shampoings : quels dangers ?

Un cheveu qui ne respire pas n’est pas pour autant un cheveu qui n’absorbe pas. Les écailles de la cuticule pilaire peuvent absorber différents produits de soin :

  • Le silicone est hydrophobe, et donc imperméabilise la fibre capillaire. Lorsqu’elle est isolée, elle ne peut être réceptive à aucun produit de soin.
  • Ainsi, ni les sérums, ni les masques pour cheveux ne peuvent agir.
  • Quant aux teintures, les silicones freinent la pénétration de la couleur dans la fibre capillaire. Elles ne pénètrent que très légèrement. Les colorations tiennent donc beaucoup moins longtemps et ne donnent pas forcément la couleur escomptée.

De plus, quand on utilise un shampoing, on nettoie non seulement la fibre capillaire, mais aussi le cuir chevelu.

L’action occlusive exercée sur la fibre s’exercera aussi sur le cuir chevelu. Et là, vous risquez de vous retrouver avec plus de pellicules, un cuir chevelu qui démange et qui devient hyper-sensible.

Aussi dans la rubrique :

Hygiène et soins

Sommaire