Coloration naturelle des cheveux avec le henné

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Marre des colorations chimiques qui affaiblissent les cheveux et vous pourrissent la peau, avec toutes les conséquences potentiellement néfastes pour la santé que cela entraîne ? On vous comprend, et on a pensé à vous !

Une solution naturelle alternative existe : le henné, substance végétale utilisée depuis la nuit des temps comme colorant. Mais attention à bien choisir votre produit ! Décryptage dans notre astuce.

Henné : un cosmétique 100 % végétal

Présentation du henné

Le henné est une substance végétale, obtenue à partir d'un arbuste épineux.

  • Son nom botanique est Lawsonia inermis, il appartient à la famille des lythracées.
  • Ayant besoin de chaleur pour se développer, on le rencontre en Afrique, Asie du Sud, Australie et Nouvelle-Zélande.

L'intérêt de la plante réside dans ses feuilles : étroites et effilées, elles peuvent être séchées et réduites en une poudre de couleur verte. L'ajout d'eau à cette poudre permet la formation d'une pâte prête à être appliquée.

Henné : un colorant, mais pas seulement

Le henné est une plante tinctoriale, destinée à colorer les cheveux ou à réaliser des tatouages éphémères sur la peau.

  • Outre ses applications cosmétiques, il a été employé comme plante médicinale par de nombreux peuples.
  • Son utilisation remonte à une époque très lointaine : des traces de cette teinture naturelle ont été retrouvées dans les cheveux de la momie de Ramsès II, qui régnaient en Égypte au 13ème siècle avant JC !

Les propriétés colorantes du henné sont liées à la présence d'un composé particulier, le lawsone :

  • C'est un pigment de couleur rouge-orangée, qui se lie au collagène de la peau et à la kératine des ongles ou des cheveux, leur procurant alors leur teinte.
  • Il appartient à la famille des tanins, comme les substances que l'on trouve dans le vin ou le thé.
  • Il possède des vertus antimicrobiennes et permet de lutter contre certaines affections cutanées impliquant des bactéries ou des champignons.

Autres types de henné

Certains produits, également appelés henné, sont élaborés à partir d'autres végétaux, comme :

  • Le henné neutre, poudre d'une plante herbacée ou d'un petit arbuste aux branches couchées sur le sol, le Séné d'Alep (Cassia obovata). Il a les mêmes propriétés que le véritable henné, sans le pouvoir colorant.
  • Le henné noir d'Iran, composé de feuilles d'indigotier (Indigofera tinctoria) broyées, utilisé pour donner des reflets bleutés aux cheveux noirs, ou en association avec d'autres colorants naturels pour foncer leur teinte.

Utilisation du henné comme cosmétique

Coloration des cheveux

En général, le premier but recherché en utilisant du henné est son utilisation comme colorant, que ce soit pour apporter des tons chaleureux et dynamiques à la chevelure ou couvrir les cheveux blancs.

La teinte obtenue, de cuivrée à rouge, varie en fonction de plusieurs paramètres :

  • la couleur de base du cheveu. Sur cheveux blond, on obtient de l'orange carotte, des tons plus cuivrés avec des reflets rouges sur cheveux châtains ; sur cheveux sombres, seuls quelques reflets apparaissent à la lumière du soleil ;
  • le temps de pose du produit ;
  • le nombre d'applications.

Soin et beauté

Au delà de l'aspect colorant, la pose de henné est assimilée à un véritable soin. En effet, le henné a plusieurs effets :

  • Il apporte de la brillance, du volume et gaine les cheveux.
  • Il les protège des rayons UV.
  • Il aide à lutter contre les pellicules, grâce à ses propriétés antimicrobiennes et astringentes.
  • Il resserre les pores de la peau et régule la production de sébum.

Anti-poux naturel

Le henné neutre s'avère être un allié efficace dans la prévention contre les poux. En gaînant les cheveux, il complique l'ancrage des lentes à la racine.

Composition du henné : à examiner à la loupe !

Il convient de privilégier les produits composés de 100 % de substances végétales. Certains hennés présentent en effet des additifs qui peuvent entraîner des réactions allergiques, comme :

  • Des sels métalliques : ils apparaissent dans la composition sous l’appellation « sodium picramate », et permettent de conserver et renforcer la couleur.
  • Du paraphénylènediamine (PPD) : produit de synthèse parfois ajouté au henné pour lui conférer une teinte noire, associé à un risque accru de cancer de la vessie et considéré comme un puissant allergène. La législation européenne l'interdit dans les cosmétiques appliqués directement sur la peau mais l'autorise dans les teintures pour cheveux. Fuyez les produits qui portent la mention « contient des diaminobenzènes ».

Prenez soin de vos cheveux !

Ces pros peuvent vous aider