Que penser des colorations capillaires naturelles ?

Sommaire

Les colorations capillaires nous permettent de changer aisément de tête, de look ou tout simplement de couvrir les cheveux blancs.

Utilisées par de nombreuses femmes et de plus en plus d’hommes, une gamme large allant de la coloration complète, au simple balayage ou quelques mèches permet de satisfaire tous les types de consommateurs.

Depuis quelques années pourtant, les colorations capillaires sont pointées du doigt en raison de leurs nombreux composés chimiques, potentiellement dangereux pour la santé. En parallèle, le marché a vu émerger un nouveau type de produits : les colorations capillaires dites naturelles.

Colorations classiques : quelle composition ?

Les colorations capillaires dites « classiques » utilisent une grande quantité de produits chimiques, parfois néfastes pour la santé. Plusieurs études révèlent que les colorations à répétition favorisent (entre autres) le développement de leucémies et de cancers du cerveau, de la vessie et du sein.

Ammoniac

Connu et utilisé pour faire durer votre coloration plus longtemps, il pénètre au cœur de la fibre capillaire et :

  • empêche le cheveu de se développer naturellement ;
  • contribue à en abîmer la fibre.

Paraphénylènediamine ou PPD

Cet élément est utilisé car il permet d’obtenir une couleur :

  • uniforme,
  • durable et ne s’éliminant pas à la suite d’un shampoing.

Cependant, ce colorant noir a un très fort pouvoir allergisant pouvant conduire à :

  • des démangeaisons du cuir chevelu,
  • de l’eczéma du cuir chevelu et de la peau du visage.

Formaldéhyde

Reconnu par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme un produit cancérigène, il est considéré comme très irritant pour :

  • le nez,
  • la gorge,
  • les yeux.

M-Aminophenol

Ce produit chimique est utilisé en tant que colorant d’oxydation. Sa concentration dans les colorations cependant réglementée :

  • 2 % de m-Aminophenol parmi tous les ingrédients ;
  • la coloration doit alors comprendre obligatoirement la mention « peut provoquer une réaction allergique ».

Coloration naturelle : pourquoi la choisir ?

Précautions préalables

Présentant une bonne alternative aux colorations dites classiques, elles peuvent néanmoins contenir des produits chimiques.

Deux réflexes sont alors à adopter :

  • être vigilant et lire attentivement la liste des ingrédients présents ;
  • opter pour une coloration certifiée qui garantit un usage de matières premières naturelles, sans composants pétrochimiques ou colorants de synthèse.

Les labels de certifications peuvent être les suivants :

  • le label Cosmébio et Eco,
  • le label Ecocert,
  • le label belge Ecogarantie,
  • les labels italiens AIAB et ICEA,
  • le label européen Cosmos,
  • le label BDIH attribuant la mention « Cosmétique Naturel Contrôle ».

Avantages du bio : moins de chimie, plus de cheveux

Contrairement aux colorations chimiques, ce type de colorations :

  • n’entrent pas directement à l’intérieur de la fibre capillaire ;
  • n’abîment pas les cheveux mais les recouvrent ;
  • restent en surface et gaine la chevelure qui est alors protégée.

Efficacité et durée

Bien que moins chimiques et davantage respectueuses de l’environnement, ces colorations :

  • ne permettent pas de changer radicalement de couleur de cheveux, contrairement aux colorations naturelles ;
  • sont plus adaptées aux colorations « ton sur ton » des cheveux, pour apporter des reflets ou encore changer de couleur mais seulement quelques tons en dessous ou au dessous de la couleur naturelle de la chevelure ;
  • ont été remises en cause quant au camouflage des cheveux blancs en raison de l’absence de produits chimiques, de fixateurs et de colorants ;
  • limitent voire éliminent tout risques de réaction allergique à l’un ou plusieurs des composants.

Enfin, une coloration naturelle peut durer de 4 à 6 semaines. Les colorations classiques durent en moyenne 8 semaines.

Pour réussir sa coloration à la maison

Quelques astuces qui vous permettront de réaliser en toute sécurité votre changement capillaire :

  • Toujours utiliser des gants lors de l’application d’une coloration.
  • Éviter d’appliquer les produits sur la peau et/ou les oreilles.
  • En cas de sensation de picotements voire brûlures sur la tête, rincer immédiatement et abondamment la chevelure.
  • Si les syndromes persistent, consulter un médecin.

Pour aller plus loin :