Shampoing sec : mode d’emploi

Sommaire

Le premier shampoing sec a été inventé en 1971 par la marque Klorane. Il constitue une solution de dépannage, pour donner un coup de frais aux cheveux entre deux shampoings.

Aujourd’hui, les mannequins l’utilisent lors de retouches sur les podiums. De nombreuses marques ont développé leurs propres versions de shampoings secs, disponibles désormais dans toutes les grandes surfaces, pharmacies et parfumeries.

Le point sur ce produit pratique, ses avantages et ses limites.

Principe d’un shampoing sec

Un shampoing sec peut être composé de différentes poudres d’amidon, elles mêmes extraites :

  • du maïs ;
  • de l’avoine ;
  • du riz.

Ces poudres d’amidon d’origine végétale permettent de neutraliser le sébum secrété par les cheveux, ainsi que les impuretés qui peuvent s’être déposées sur le cuir chevelu.

Quand utiliser un shampoing sec ?

Ce type de shampoings n’est pas uniquement réservé aux cheveux à tendance grasse ou regraissant très rapidement. On peut ainsi l’utiliser :

  • pour embellir vos cheveux entre deux shampoings ;
  • pour nettoyer votre frange qui aurait regraissé trop vite ;
  • pour retoucher vos racines entre deux colorations (shampoing sec coloré) ;
  • pour apporter du volume à votre chevelure, surtout si elle est fine. Le shampoing sec est ici jugé plus performant que la laque qui peut avoir tendance a plaquer les cheveux ;
  • pour texturiser les cheveux, notamment lors de la réalisation de chignons ou autres coiffures nécessitant une certaine tenue de la chevelure ;
  • pour limiter les irritations du cuir chevelu si ce dernier venait à être fragilisé (dermite séborrhéique par exemple).

Pour les chevelures les plus grasses :

  • Appliquez le shampoing sec.
  • Laissez reposer 10 minutes.
  • Brossez, puis lavez vous les cheveux normalement.
  • Le sébum sera ainsi plus facilement absorbé.

Shampoing sec : quelle fréquence ?

Le shampoing sec doit être considéré comme une aide si vous êtes malade, si vous avez plâtre, si vous êtes en déplacement, en voyage ou tout simplement si vous manquez de temps pour vous laver les cheveux. Il faut ainsi éviter de l’utiliser tous les jours :

  • Vous risquez de ne pas débarrasser le cuir chevelu de l’excédent de sébum.
  • Ce dernier respire alors mal et peut s’irriter.
  • À long terme, cela peut occasionner une chute de cheveux.

Utilisation du shampoing sec

Afin de limiter d’éventuels résidus blancs sur la chevelure après l’utilisation du produit, il convient d’avoir les bons gestes pour en faire usage optimal :

  • Secouez la bombe vigoureusement avant toute utilisation, les poudres du shampoing pourront ainsi se déposer de manière plus homogène.
  • Vaporisez à une distance d’environ 20 a 30 centimètres de la chevelure, mèches par mèches et ce, depuis la racine
  • N’hésitez pas à insister sur les zones naturellement plus grasses comme les tempes, le sommet de la tête et, si vous en portez une, sur votre frange.
  • Laissez agir entre 2 et 5 minutes, le temps nécessaire pour que les poudres absorbent le sébum
  • Frictionnez et massez vos racines à l’aide d’une serviette.
  • Brossez vos cheveux afin d’éliminer les éventuels résidus de poudres.

Comment choisir le bon shampoing sec ?

Au regard des nombreuses gammes de shampoings secs disponibles sur le marché, il est tout a fait possible d’adapter ce dernier à votre couleur de cheveux :

  • Les cheveux blonds ou blanc peuvent utiliser une formule neutre.
  • Préférez une formule colorée, dans la tonalité la plus proche de votre couleur de cheveux, si ces derniers sont noirs, bruns ou châtains. Vous éviterez ainsi les résidus blancs, peu esthétiques.
  • Pour masquer les racines entre deux colorations un shampoing sec coloré est également recommandé.

Pour approfondir la question :

Aussi dans la rubrique :

Hygiène et soins

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider